Intercommunalité

Un peu d’histoire

En fin d’année 1995, le conseil municipal d’Ibos décide de l’adhésion de la commune à la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.).

Pourquoi adhérer?

Il y avait la volonté de participer au développement du bassin d’emploi tarbais (les aides accordées par l’Union Européenne, la Région, le Conseil Général seront de plus en plus orientées vers des structures supra communales).
Il y avait aussi un objectif de création et de mise en valeur de zones d’activité.
Il était nécessaire de travailler en commun sur un certain nombre de sujets préoccupants, tels que les transports publics, les déchèteries, les gens du voyage…

De la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.) au Grand Tarbes

La naissance de la Communauté de Communes de l’Agglomération Tarbaise (C.C.A.T.) est officialisée par un arrêté préfectoral du 28 décembre 1995.
Les communes « fondatrices » sont au nombre de 7 : Tarbes, Aureilhan, Bordères-sur-Echez, Ibos, Laloubère, Séméac et Soues.
Un arrêté préfectoral du 30 juin 1997 entérine les délibérations des communes membres et du conseil communautaire qui acceptent la demande d’adhésion de la commune d’Odos à la Communauté de communes.
Un arrêté préfectoral du 28 décembre 1999 valide la transformation de la Communauté de Communes en Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes. (Le Grand Tarbes, C.A.G.T.)
Les communes partenaires étaient au nombre de 15 : Angos, Aureilhan, Barbazan-Debat, Bordères-sur-Echez, Bours, Chis, Ibos, Laloubère, Odos, Orleix, Salles-Adour, Sarrouilles, Séméac, Soues, Tarbes.

 

Communauté d’agglomération

Tarbes-Lourdes-Pyrénées

La nouvelle Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées a vu le jour le 1er janvier 2017, regroupant la Communauté d’Agglomération du Grand Tarbes, les Communautés de Communes de Bigorre-Adour-Echez, de Gespe-Adour-Alaric, du canton d’Ossun, du Pays de Lourdes, de Batsurguère et du Montaigu.

Ce sont 86 communes qui ont mis en commun leur destin, et, ensemble, elles ont vocation à développer des projets structurants pour avoir des services publics de qualité, adaptés aux besoins des habitants.